Impact 2018-11-05T02:11:15+00:00

C'est ce pourquoi on travaille !

Wintegreat en chiffres

Wintegreat, ça marche, chiffres* et vidéos à l’appui !

*chiffres de septembre 2018

Quelques données sur nos participants

Entreprise de l’économie sociale et solidaire (sous le statut d’Association loi 1901 d’intérêt général), Wintegreat est entièrement focalisée sur sa mission sociale et s’est donc doté d’indicateurs d’impact social qui lui permettent de suivre les résultats directs et indirects de ses actions.
L’ensemble des indicateurs de mesure d’impact ont été construits avec l’aide du Cabinet Im-Prove.

31 ans

Âge moyen

24%

Femmes

29

Nationalités (Syrie, Irak, Soudan, Afghanistan, Bangladesh, etc.)

5%

Seniors (45+)

83%

Niveau BAC ou supérieur

Impact direct

A travers le programme Wintegreat, les participants ont pu se projeter, s’adapter, exprimer leur potentiel… rebondir.

764

Personnes formées

73%

Sorties positives

1800+

Bénévoles actifs

99%

Personnes accompagnées se déclarant satisfaites ou très satisfaites de Wintegreat

95%

Personnes accompagnées déclarant avoir repris confiance en leur avenir

Détails des sorties positives

22%

En emploi durable (CDD de plus de 6 mois et CDI)

18%

En emploi d’insertion (CDD et stage)

60%

En reprises d’études ou contrat de professionalisation

Impact indirect

Toutes nos actions sont conçues de sorte à ce qu’elles aient un effet multiplicateur dépassant systématiquement leur impact direct. De cette manière, nous travaillons sans relâche afin de trouver et mettre en pratique les solutions permettant d’avoir un impact systémique et de mettre en lumière, à tous les niveaux de la société, l’apport économique, culturel et social des personnes réfugiées que nous accompagnons, véhiculant optimisme et l’idée que nous appartenons à une société de possibles, que l’intégration est créatrice de valeur.

Rubrique en construction

Engagement des entreprises sur l’embauche des personnes réfugiées par notre expertise, la connaissance de nos profils redirigés et notre accompagnement sur le long terme.

L’Oréal prend en stage et embauche désormais des personnes réfugiées à la sortie de Wintegreat (ici).

Création d’un mouvement de grandes écoles et universités disposant des clés pour s’engager et mobiliser l’ensemble de la société civile à travers elles.

Sciences Po Paris crée un parcours professionnalisant en trois ans à destination des étudiants réfugiés (ici).

Sensibilisation auprès des décideurs publics à construire des parcours d’intégration personnalisés s’adressant à l’ensemble des réfugiés.

Wintegreat est invité à l’Assemblée Nationale pour son expertise sur l’intégration professionnelle des personnes réfugiées (ici) et est une bonne pratique identifiée par le rapport du député Aurélien Taché (ici). 

Voir aussi la création d’un appel à projet PIC Réfugiés par le Ministère de l’Intérieur, mobilisant 15 millions d’euros pour favoriser la multiplication de solutions reprenant les composantes principales de Wintegreat : un dispositif qui encourage à faire de la « dentelle de masse » .
(Mots repris par la Ministre du Travail Muriel Pénicaud dans nos bureaux à Kiwanda lors de la conférence de presse donnée pour le lancement officiel du PIC Réfugiés).